Jose Zanine Caldas (1919-2001)

Jose Zanine Caldas (1919-2001) est un architecte brésilien polyvalent. Constructeur, menuisier, sculpteur, designer, Caldas ne se limite pas à un seul champ d’action. Sa vision d’ensemble se concentre sur les difficultés sociales du Brésil. L’œuvre de Caldas est une plongée dans la mémoire et l’identité brésilienne. Ayant foi en la Nature, il cherche par l’utilisation du bois un recours pour résoudre la pénurie d’habitation. Le bois, comme source d’énergie, est au cœur de ses réflexions.

Afficher la biographie complète

Jose Zanine Caldas, ses origines

L’architecte et designer Jose Zanine Caldas est né en 1919 à Belmonte, sur la côte ouest de Bahia. Il commence sa carrière à 18 ans en tant que dessinateur industriel à São Paulo. Ce n’est que deux ans plus tard, à l’âge de 20 ans, que Caldas créé son propre atelier de maquettes architecturales à Rio de Janeiro. Il apprend ainsi le métier d’artiste et d’architecte en autodidacte.

Son Parcours

En huit ans, il produit près de 750 réductions pour les plus grands architectes brésiliens. Cette mise en forme des projets à échelle réduite lui permet de traiter avec facilité le volume dans l’espace. Le changement d’échelle est au cœur de l’œuvre de Caldas. Il passe très aisément des maquettes à la sculpture et aux meubles. Puis de la construction privée aux bâtiments publics pour concevoir, finalement, des programmes urbains entiers.

En 1949, il crée la Fabrica de Moveis (Fabrique de meuble) Z qui perdure jusqu’en 1953. Il explore alors les différentes possibilités qu’offrent le contreplaqué et l’aggloméré. Il conçoit des meubles modernes, au design abordable pour tous. Toute la production est articulée autour de la nature précaire des conditions industrielles. Caldas a conscience que dans un pays comme le Brésil, les ressources naturelles ne doivent pas être gâchées. Cette aventure à visée sociale marque l’histoire du design brésilien.

Touché par l’Utopie moderniste, il participera avec Oscar Niemeyer (Architecte brésilien, 1907-2012) à l’aventure de Brasilia dans les années 60. Caldas se détache cependant rapidement de l’aspect fonctionnaliste. En 1983, il fonde le Centre pour le Développement des Applications du Bois au Brésil (DAM), qui lui vaut une reconnaissance internationale. Dans les années 80, il crée un nouvel atelier à Nova Viçosa, il remet au goût du jour les techniques traditionnelles de la sculpture sur bois et tente de renouveler le savoir-faire artisanal local.

Ses convictions écologiques avant-gardistes le mène à créer des habitations “tout bois” faisant corps avec le terrain. Caldas veut intégrer le bâtiment au paysage jusque dans son intérieur. Insatiable constructeur, Caldas a réalisé au long de sa carrière près de 400 maisons : des habitats d’ouvriers, entièrement démontables, aux villas accrochées à la colline de Joatinga, en passant par l’atelier de Frans Krajcberg à Nova Viçosa ou l’hôtel Pedra Azul (Espirito Santo).

Son style

Chez Caldas, la technique et l’esthétique ne se contredisent jamais. Utilité et beauté fusionnent avec la création de meubles massifs où la forme initiale de la souche, du tronc, de morceaux de bois recyclés, détermine la forme. Pour sculpter, les outils utilisés sont rudimentaires, séculaires. José Zanine Caldas aime l’accident, prend son temps et confère ainsi à ces pièces uniques une expressivité universelle.

Caldas enseigne à São Paulo, à Brasília, mais aussi à Paris et Grenoble. Dès 1975, des expositions sont consacrées à cet « architecte-né ». Le musée d’art moderne de Rio de Janeiro, le musée d’art de São Paulo ou encore la Fondation du «Palacio das artes» à Belo Horizonte, tous, exposent ses œuvres. En 1989, à l’occasion du festival d’Automne, le musée des arts décoratifs de Paris lui consacre une rétrospective : «Zanine – L’architecte et la forêt ». À sa mort en 2001, sa renommée dépasse les frontières.

Œuvres

En nous envoyant votre email, vous acceptez que les informations soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données.

© Galerie Chastel-Maréchal, 2020