Jean-Charles Moreux (1889-1956)

Jean-Charles Moreux né en 1889 au château de Joncy en Saône-et-Loire. En 1910 il est diplômé de l’école spéciale des travaux publics, puis effectue son service militaire. 1920 marque sa rencontre avec André Lurçat durant ses études à l’Ecole nationale des Beaux-arts de Paris. Sa rencontre avec André et Paul Véra lui permet de réaménager la villa des deux frères à Saint-Geramin-en-Laye. Suivent des commandes de client renommés tels que Jacques Doucet, Charles de Noailles et Robert de Rotschild.
En 1922 il obtient son diplôme de l’Ecole nationale des Beaux-arts et suit parallèlement des cours en auditeur libre à l’école des Chartes et à l’école du Louvre. Dès 1923  il dessine ses premiers meubles d’ébèniste, rarement estampillés.
En 1926 Moreux rencontre Bolette Natanson (1892-1936), fille d’Alexandre Natanson, directeur de « La Revue Blanche ». Ils voyagent ensemble en Italie. Bolette Natanson devient sa « muse ». Ils s’engagent dans un volte-face historique et naturaliste, s’inspirant de l’antiquité, de la Renaissance et du Baroque avec comme référence les architectes : Palladio, Ledoux ou encore Delorme.
Ensemble, ils réalisent la reconversion du château de Maulny.
Moreux adhère à l’UAM en 1930 mais se tient à l’écart du milieu architectural et préfère fréquenter des artistes et des érudits. Avec Bolette Natanson, il crée la galerie « Les Cadres » au 174 rue du faubourg Saint-Honoré. L’exposition inaugurale est intitulée « Variations sur un thème d’histoire naturelle », la première d’un cycle de manifestations thématiques : « Cages d’Oiseaux », « Plantes », « Papillons », « Glaces », « Variations sur un thème antique » en 1935. La galerie attire des clients importants tels que Bernard Reichenbach, la Princesse de Polignac, André Dunoyer de Segonzac ou encore le couturier Raphaël.
Lors que Bolette Natanson décède en 1936 Jean-Charles Moreux devient quant à lui secrétaire de la revue « L’Amour de l’Art ».
En 1937 il réalise le pavillon de Martinique à l’Exposition universelle de 1937 ainsi que les jardins du pavillon de l’UAM, et en 1938 il conçoit le jardin des Gobelins. Pour la première fois, il expose en 1939 au Salon des Artistes Décorateurs. Il se marie la même année avec Marthe Jacquelin (1892-1984), docteur en médecine. Le couple passe l’occupation à Paris.
En 1943, Jean-Charles Moreux devient membre du comité de rédaction de «L’Architecture Française ». L’année suivante il est nommé architecte en chef des bâtiments civils et Palais Nationaux. En 1947, il adhère au SAD, organisme défenseur des métiers de luxe.
En 1953, la légion d’honneur lui est remise pour son réaménagement du Louvre.
L’année 1954 est marquée par la publication de 100 aquarelles tirées de son carnet de dessin, la préface est écrite par ses amis Henry Spitzmüller et André Chastel.
Jean-Charles Moreux meurt le 7 juillet 1956.

En nous envoyant votre email, vous acceptez que les informations soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données.

© Galerie Chastel-Maréchal, 2020