Pablo Picasso (1881-1973)

En 1948, Picasso s’installe à Vallauris où il demeure jusqu’ en 1955. Picasso construit un œuvre céramique qui marque encore par son ampleur et fascine par son inventivité. C’est en 1946, en visitant l’exposition annuelle des potiers de Vallauris, situé au bord de cette mer Méditerranée pétrie de culture et de tradition, qu’ au hasard d’une rencontre avec Suzanne et Georges Ramié propriétaires d’une fabrique de céramiques – l’atelier Madoura – que Picasso, curieux de tout, réalise ses premiers essais céramiques. Madoura est un acronyme composé des premières syllabes des mots Maison, Douly et Ramié. Douly étant le nom de naissance de Suzanne Ramié, sa fondatrice et propriétaire.

Afficher la biographie complète

Picasso s’installe avec Françoise à Vallauris l’année suivante, en 1948, il décide de se consacrer à cette activité qui lui offre de nouvelles perspectives de création : la malléabilité de la terre et la magie de la cuisson au four qui révèle les coloris éclatants de l’émail et la brillance des vernis. Sa pratique est peu orthodoxe. Picasso sculpteur façonne dans la glaise faunes et nymphes, coule la terre comme on le fait du bronze, décore inlassablement plats et assiettes de ses thèmes favoris (corrida, femme, chouette, chèvre…), utilise les supports les plus imprévus (fragments de pignates, gazelles-matériel d’enfournement ou briques cassées), invente les pâtes blanches qui sont des céramiques non émaillées décorées d’éléments en relief. La céramique n’est nullement pour Picasso un art mineur. Il participe d’ailleurs à la troisième exposition des potiers de Vallauris, au Nérolium, en 1948. Picasso tient à ce que ses céramiques soient exposées avec celles des autres potiers et dessine l’affiche de l’exposition.
La vingtaine d’années qui suit est une période de intense de production de céramiques qu’on estime à près de 4500 pièces. L’atelier Madoura a été l’éditeur exclusif de l’oeuvre de céramique de Picasso.

Œuvres

En nous envoyant votre email, vous acceptez que les informations soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données.

© Galerie Chastel-Maréchal, 2020