Marc Nicolas Du Plantier (1901-1975)

Marc Nicolas Du Plantier est un créateur d’une grande culture qui s’inscrit dans la tradition des arts décoratifs. A la recherche de la perfection des formes, Marc Du Plantier crée dans un style néoclassique. Peintre, décorateur, concepteur de meuble, sculpteur de luminaires en fer qu’il forge souvent lui-même, Marc Du Plantier renouvelle sans cesse ses propositions sans jamais perdre de vue sa quête de beauté.

Afficher la biographie complète

Né en 1901 à Madagascar (son père est médecin militaire), Du Plantier ne se prédestine en rien à la décoration. Il délaisse cependant rapidement le cours préparatoire de l’Ecole Polytechnique au profit de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts. Il suit en parallèle des cours à l’Académie Jullian. Marc Nicolas Du Plantier devient décorateur en 1928. D’abord dessinateur pour les décors de théâtre puis pour la mode, il faut attendre 1932 pour que sa première réalisation soit révélée au public. C’est à cette date qu’il s’installe avec sa femme dans l’appartement du 14 boulevard Suchet, à Paris qu’il a lui même entièrement décoré. Toute la presse parisienne relate cette soirée où Marc Du Plantier reçoit toute l’inteligencia parisienne pour leur faire découvrir ce somptueux décor. Du Plantier est entouré d’un cercle d’intellectuels et artistes qui compte notamment l’artiste Joseph Csaky dont certaines oeuvres ornent les décors de ces appartements. Voilà le début de la notoriété pour Marc Nicolas Du Plantier dont on peut déjà qualifier les réalisations d’élégantes et féériques. Yves Badetz, auteur de la monographie consacrée à l’artiste dit de lui qu’il partage « la sensibilité du poète, la justesse de l’architecte, la fantaisie de l’artiste et l’élégance de l’homme du monde ».

En 1936, les Du Plantier déménagent à Boulogne-Billancourt devenu depuis quelques années véritable laboratoire de l’architecture moderne. Cette même année, il participe à l’exposition « Formes d’architecture » à la galerie Art & Industrie, organisée par Waldemar George. Il expose alors ses réalisations aux côtés de celles de Paule Marrot, Bolette Natanson, André Arbus, Jean-Michel Frank, Max Ingrand, Gilbert Poillerat. 1939 est aussi un jalon dans sa carrière : il participe pour la première fois au Salon des Artistes Décorateurs où il présente une chambre à coucher et part pour l’Espagne où il restera dix ans.

Peu après son arrivée, et grâce à l’entremise de Jeanne Heim, Marc Du Plantier reçoit sa première commande. Pour le Comte et la Comtesse Elda, il réalise l’aménagement intérieur de leur appartement. Marc Du Plantier s’exprime ici pleinement : pour la salle à manger plafond et murs sont d’une couleur rose brique, et recouvert à mi-hauteur de marbre gris-beige ; les portes et chaises sont garnies de cuir blond ; l’éclairage est indirect. Le tout est conçu tel un écrin prêt à recevoir le mobilier. L’aventure espagnole permet à Marc Du Plantier de côtoyer une clientèle aristocratique et raffinée. C’est ainsi qu’il conçoit les intérieurs de la marquise de Morbecq, de Juan March, de la marquise del Salobral, de la duchesse Larma et de la famille Mirat Diego.

Œuvres

En nous envoyant votre email, vous acceptez que les informations soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données.

© Galerie Chastel-Maréchal, 2020