Joseph-André Motte (1925 - 2013)

Paire de fauteuils tripodes "Chistera"
vers 1949

L’assise des fauteuils est entièrement réalisée en moelle de rotin tissé, inspirée de la forme creuse d’un gant de pelote basque appelé «chistera». Deux poignées de chaque côté de l’assise confèrent un côté pratique à ce siège, correspondant ainsi aux recherches et exigences de l’époque. Cette large coque repose sur un piétement en hêtre en forme d’étoile à six branches. Trois pointes soutiennent le siège et les trois autres forment le piétement. Chaque pied, fuselé, est relié aux autres par un noeud en métal laqué crème. Ce modèle, dessiné en 1949, est édité l’année suivante par Rougier et Cie. Motte l’expose ensuite au Salon des Arts Ménagers de 1953 au sein d’un ensemble mobilier modulable pour une pièce d’environ 10 m² : Séjour pour un jeune ménage. Ce fauteuil rencontre un tel succès qu’il reçoit la médaille d’argent à la Triennale de Milan en 1954. Emblématique du travail de Joseph-André Motte sur les formes simples et légères, ce fauteuil correspond parfaitement aux recherches stylistiques contemporaines de l’époque.

Hauteur 74 cm - Largeur 77 cm - Profondeur 71 cm

Références bibliographiques
- «Les décorateurs des années 50», Patrick Favardin, éd. Norma, Paris, 2002, modèle similaire reproduit pages 240-241.
- «Avant...les arts ménagers», in Art et Décoration n°32, 1953, p. 37
- «Le mobilier contemporain, au Salon des Arts Ménagers», René Chavance, in Art et Décoration n°33, 1953, couverture et p.XXIII

Partager :

© Galerie Chastel-Maréchal, 2018