Joseph-André Motte (1925-2013)

Le designer, décorateur et architecte d’intérieur français Joseph-André Motte, est né dans les Hautes-Alpes le 6 janvier 1925.

En 1948, Joseph-André Motte sort major de sa promotion de l’école des arts appliqués à l’industrie, aujourd’hui l’ENSAAMA. En 1954, il cofonde l’Atelier de recherche plastique (ARP) avec Pierre Guariche et Michel Mortier. Il travaille également au sein du Groupe 4, formé avec René-Jean Caillette, Geneviève Dangles et Alain Richard. C’est d’ailleurs dans les années 1950 que Joseph-André Motte commencera à collaborer avec le fabricant de meuble Steiner.

Afficher la biographie complète

Le designer, décorateur et architecte d’intérieur français Joseph-André Motte, est né dans les Hautes-Alpes le 6 janvier 1925.

En 1948, Joseph-André Motte sort major de sa promotion de l’école des arts appliqués à l’industrie, aujourd’hui l’ENSAAMA. En 1954, il cofonde l’Atelier de recherche plastique (ARP) avec Pierre Guariche et Michel Mortier. Il travaille également au sein du Groupe 4, formé avec René-Jean Caillette, Geneviève Dangles et Alain Richard. C’est d’ailleurs dans les années 1950 que Joseph-André Motte commencera à collaborer avec le fabricant de meuble Steiner.

Les formes des meubles créés par Joseph-André Motte revisitent le classique, tout en restant simples et accessibles au grand public et en prenant toujours un grand soin du choix des matériaux. Motte se fait connaître grâce à un fauteuil en rotin tressé dit « tripode », dont la forme de coque convient à tous les corps.

Son agence travaille sur de grandes commandes publiques comme l’aménagement des stations du métro de Paris sur une commande de la RATP passée en 1973. Il dessine notamment à cette occasion un siège qui allait devenir emblématique du métro, en créant le siège-coque individuel, qui dote encore aujourd’hui de nombreuses stations de métro et de RER parisiennes.

Motte reçoit le Prix René Gabriel en 1957 et le prix Compasso d’Oro en 1970.

Motte préside la société des artistes décorateurs de 1966 à 1968. Il enseigne durant trente ans à l’école nationale supérieure des arts décoratifs, est chargé de conférences à l’école Boulle et à l’école Camondo. Il meurt à Paris le 1er juin 2013.

Œuvres

© Galerie Chastel-Maréchal, 2017