Jean-Charles Moreux (1889-1956)

1889 : Naissance au château de Joncy en Saône-et-Loire.
1910 : Diplômé de l’école spéciale des travaux publics, il effectue son service militaire.
1920 : Jean-Charles Moreux se lie d’amitié avec André Lurçat durant ses études à l’Ecole nationale des Beaux-arts de Paris. Sa rencontre avec André et Paul Véra lui permet de réaménager la villa des deux frères à Saint-Geramin-en-Laye. Suivent des commandes de client renommés : Jacques Doucet, Charles de Noailles et Robert de Rotschild.

Afficher la biographie complète

1889 : Naissance au château de Joncy en Saône-et-Loire.
1910 : Diplômé de l’école spéciale des travaux publics, il effectue son service militaire.
1920 : Jean-Charles Moreux se lie d’amitié avec André Lurçat durant ses études à l’Ecole nationale des Beaux-arts de Paris. Sa rencontre avec André et Paul Véra lui permet de réaménager la villa des deux frères à Saint-Geramin-en-Laye. Suivent des commandes de client renommés : Jacques Doucet, Charles de Noailles et Robert de Rotschild.
1922 : Il obtient son diplôme de l’Ecole nationale des Beaux-arts de Paris et suit parallèlement des cours en auditeur libre à l’école des Chartes et à l’école du Louvre.
1923 : Il dessine ses premiers meubles d’ébèniste, rarement estampillés.
1926 : Rencontre avec Bolette Natanson (1892-1936), fille d’Alexandre Natanson, directeur de « La Revue Blanche ». Ils voyagent ensemble en Italie où Bolette Natanson devient sa « muse ». Ils s’engagent dans un volte-face historique et naturaliste, s’inspirant de l’antiquité, de la Renaissance et du Baroque avec comme référence les architectes : Palladio, Ledoux ou encore Delorme.
Ensemble, ils réalisent la reconversion du château de Maulny.
1930 : Moreux adhère à l’UAM mais se tient à l’écart du mileu architectural et préfère fréquenter des artistes et des érudits.
Avec Bolette Natanson, il crée la galerie « Les Cadres » au 174 rue du faubourg Saint-Honoré. L’exposition inaugurale est intitulée « Variations sur un thème d’histoire naturelle », la première d’un cycle de manifestations thématiques : « Cages d’Oiseaux », « Plantes », « Papillons », « Glaces », « Variations sur un thème antique » en 1935. La galerie attire des clients importants tels que : Bernard Reichenbach, la Princesse de Polignac, André Dunoyer de Segonzac ou encore le couturier Raphaël.
1936 : Mort de Bolette Natanson. Jean-Charles Moreux devient quant à lui secrétaire de la revue « L’Amour de l’Art ».
1937 : Il réalise le pavillon de Martinique à l’Exposition universelle de 1937 ainsi que les jardins du pavillon de l’UAM.
1938 : Il conçoit le jardin des Gobelins.
1939 : Il expose pour la première fois au Salon des Artistes Décorateurs. Il se marie la même année avec Marthe Jacquelin (1892-1984), docteur en médecine. Le couple passe l’occupation à Paris.
1943 : Il devient membre du comité de rédaction de «L’Architecture Française ».
1944 : Il est nommé Architecte en chef des bâtiments civils et Palais Nationaux.
1947 : Adhésion au SAD, organisme défenseur des métiers de luxe.
1952 : La Société centrale des architectes lui décerne le prix Dejean pour ses travaux d’historien.
1953 : La légion d’honneur lui est remise pour son réaménagement du Louvre.
1954 : Publication de 100 aquarelles tirées de son carnet de dessin, la préface est écrite par ses amis Henry Spitzmüller et André Chastel.
1956 : Jean-Charles Moreux meurt le 7 juillet.

© Galerie Chastel-Maréchal, 2017