Jacques Quinet (1918-1992)

Jacques Quinet, après avoir commencé des études d’architecture avant guerre, est mobilisé en 1940. Dès 1946, il se consacre définitivement à l’architecture et à la décoration.
A partir de 1947, Quinet participe aux expositions d’Art et Industrie, du Siège au Pavillon de Marsan, au Salon des Artistes Décorateurs, puis à diverses manifestations en France et à l’étranger.

Afficher la biographie complète

Jacques Quinet, après avoir commencé des études d’architecture avant guerre, est mobilisé en 1940. Dès 1946, il se consacre définitivement à l’architecture et à la décoration.

A partir de 1947, Quinet participe aux expositions d’Art et Industrie, du Siège au Pavillon de Marsan, au Salon des Artistes Décorateurs, puis à diverses manifestations en France et à l’étranger.
En 1950 la Compagnie des Messageries Maritimes confie à Jacques Quinet l’architecture du paquebot « La Bourdonnais ».
En 1954, il réalise les cargos « Godavery » et « Moonie ».
Quinet devient le décorateur attitré de nombreuses industries telles que le Centre de l’Energie Atomique ou la Société des Eaux d’Evian.
La Compagnie Générale transatlantique le sollicite à nouveau en 1960 pour l’agencement de cargos mixtes : Mississipi, Fort de France et Fort Niagara.
L’année suivante, Quinet participe à la décoration du paquebot « France ».
En 1968, il est chargé de la décoration de l’hôtel Plaza-Athénée à Paris.
Entre 1970 et 1978 Quinet décore plusieurs résidences privées, parisiennes pour la plupart, où il privilégie les meubles de style japonisant en laque, bronze ou acier.
Après la rénovation intérieure de la Caravelle il aménage l’intérieur du train Corail et du premier TGV.
Jacques Quinet est nommé Chevalier des Arts et des Lettres en 1985, Officier des Arts et des Lettres en 1988, et est décoré de la Légion d’Honneur en 1990.
Il décède le 31 octobre 1992.

© Galerie Chastel-Maréchal, 2017