François-Xavier Lalanne (1927-2008)

Né en 1927 à Agen, François-Xavier Lalanne a fréquenté l’Académie Julian après la guerre. Il délaisse la peinture en 1952 au moment où il rencontre sa future femme, Claude. Leur travail en commun débute dès 1956, même si chacun réalise aussi des œuvres indépendantes.

Afficher la biographie complète

Né en 1927 à Agen, François-Xavier Lalanne a fréquenté l’Académie Julian après la guerre. Il délaisse la peinture en 1952 au moment où il rencontre sa future femme, Claude. Leur travail en commun débute dès 1956, même si chacun réalise aussi des œuvres indépendantes. Leur première exposition personnelle commune a lieu sous le titre « Zoophites » à la galerie J de Jeanine Restany en 1964. Le ton de leur production est donné. François-Xavier présente le Rhinocrétaire, premier rhinocéros bureau en laiton et Claude des Choupattes, mi-chou mi-animal. Commence ensuite une longue collaboration avec le galeriste Alexandre Iolas, grand défenseur des surréalistes et des nouveaux-réalistes.

Les Lalanne partagent le sentiment que la sculpture, et plus largement l’œuvre d’art, peut avoir une fonction. Toute leur carrière est basée sur la volonté de restituer à la sculpture une dimension familière, un éventuel usage. On la regarde mais on la touche aussi, on l’ouvre, on s’y assoit, on s’y allonge, on y mange, on la porte au cou… La nature, et plus particulièrement le monde animal, leur offre une infinité de formes reconnaissables par tous. Moutons, singes, rhinocéros, ânes, chameaux, crapauds, hippopotames, chats… constituent un répertoire que les Lalanne soumettent aux contraintes de l’art décoratif avec beaucoup d’humour.

Parmi les pièces les plus connues : les moutons de François-Xavier. Seuls ou en troupeau, avec ou sans tête, gainés ou pas de toison de mouton, ils sont sièges ou banquettes. De même, un hippopotame s’ouvre pour devenir baignoire, un babouin : cheminée, un rhinocéros et un âne : bureaux…

Œuvres

© Galerie Chastel-Maréchal, 2017