Ettore Sottsass (1917 – 2007)

Ettore Sottsass est né le 14 septembre 1917 à Inns- bruck en Autriche, d’une mère autrichienne et d’un père ita- lien architecte. Il grandit dans la région de Trantino-Alto Adige, dans le nord-est de l’Italie. Il étudie à l’école polytechnique de Turin et obtient son diplôme en 1939. Avec la Seconde Guerre mondiale il est appelé à combattre pour l’Italie au Monténégro. Il est fait prisonnier pour le reste de la guerre. A la fin de la guerre il travaille avec son père à des projets de reconstruction de ville.

En 1947 il s’installe à Milan où il ouvre son agence de design. Il s’intéresse à tous les domaines de création : la céramique, la peinture, la sculpture, la photographie, les bijoux, le mobilier, le graphisme, l’architecture. En 1956 il se rend à New York et travaille quelques mois dans l’agence de design de George Nelson où il se familiarise avec le design industriel. Il découvre également le Pop art et la société de consommation américaine qui vont l’influencer dans son travail. Il est ensuite engagé, toujours en 1956, par Sergio Cammilli, le fondateur de Poltronova comme directeur artistique. Il présente alors une soixantaine de projets durant ces dix années de collaboration.

Afficher la biographie complète

Ettore Sottsass est né le 14 septembre 1917 à Inns- bruck en Autriche, d’une mère autrichienne et d’un père ita- lien architecte. Il grandit dans la région de Trantino-Alto Adige, dans le nord-est de l’Italie. Il étudie à l’école polytechnique de Turin et obtient son diplôme en 1939. Avec la Seconde Guerre mondiale il est appelé à combattre pour l’Italie au Monténégro. Il est fait prisonnier pour le reste de la guerre. A la fin de la guerre il travaille avec son père à des projets de reconstruction de ville.

En 1947 il s’installe à Milan où il ouvre son agence de design. Il s’intéresse à tous les domaines de création : la céramique, la peinture, la sculpture, la photographie, les bijoux, le mo- bilier, le graphisme, l’architecture. En 1956 il se rend à New York et travaille quelques mois dans l’agence de design de George Nelson où il se familiarise avec le design industriel. Il découvre également le Pop art et la société de consommation américaine qui vont l’influencer dans son travail. Il est ensuite engagé, toujours en 1956, par Sergio Cammilli, le fondateur de Poltronova comme directeur artistique. Il présente alors une soixantaine de projets durant ces dix années de collaboration.

Ettore Sottsass affirme alors un langage formel cohérent auquel il restera fidèle tout au long de sa carrière avec des formes simples et géométriques ainsi que des signes gra- phiques primaires. La couleur est également essentielle. Dans son travail elle lui permet de « libérer des energies positives, des énergies vitales voire thérapeutiques » (Ettore Sottsass). Il s’amuse également à expérimenter de nouvelles techniques de création en utilisant et mélangeant des matières luxueuses. En 1958 il participe à la création du premier ordinateur italien. En 1969 il conçoit la machine à écrire rouge Valentine, qui est l’une des créations marquantes du design du XXème siècle.

Ettore Sottsass est également un grand amoureux de la céramique qui lui permet de nombreuses expérimentations. Il commence à travailler la céramique en 1955 et réalise des objets qui « sollicitent la perception que chacun a, ou peut avoir de sa propre aventure » (Domus, Milano, Editoriale Domus, 1971 Milan, n° 499, p. 710). Ses fameux grands totems de céramique, créés entre 1964 et 1965, sont l’expression de ses recherches.

Au milieu des années 1960, un groupe contestataire d’architectes et de designers florentins et turinois forme le mouvement de l’Antidesign. La société de consommation les pousse à remettre en question architecture et design qui ne sont plus en adéquation avec leur temps. Sottsass participe activement à ce mouvement en créant avec sa femme la revue Pianeta Fresco qui publie leurs débats et réflexions.

En 1972, une exposition consacrée au design italien est organisé par Emilio Ambasz au MOMA de New York. Intitulée Italy : The New Domestic Lanscape, elle présente les productions des artistes et designers italiens et leurs reflexions sur une manière inédite d’habiter dans une société nouvelle. Sottsass présente des prototypes de meubles containers qui contiennent chacun une activité de la maison. « L’idée est que les meubles peuvent se rapprocher ou s’éloigner entre eux. Ainsi, celui qui vit au milieu de ses meubles doit pouvoir s’en approcher ou s’en éloigner, comme de ses amis ou de ses parents, s’il lui vient l’envie de le faire. » (Italy : The New Domestic Lanscape, New-York, The Museum of Modern Art, 1972).

En 1981, Sottsass fonde le groupe Memphis. Les meubles de ce groupe, aux formes innovantes et couleurs vives, connaissent un succès immédiat,. Le groupe Memphis diffusera le mouvement du nouveau design dans le monde entier. La fin de carrière de Sottsass est marquée par de nombreux projets architecturaux.

Ettore Sottsass meurt le 31 décembre 2007, âgé de 90 ans, à Milan en Italie.

Œuvres

© Galerie Chastel-Maréchal, 2019