Carlo Hauner (1927-1997) & Martin Eisler (1913-1977)

Carlo Hauner, né à Brescia en Italie en 1927, étudie le dessin industriel à l’académie de Brera à Milan. Il immigre au Brésil peu après la seconde Guerre mondiale, en 1948, pour fuir le difficile climat politique de l’Italie. Il s’installe à são Paulo et débute une carrière de designer. associé à son frère ernesto, carlo est la tête créatrice de ce duo. En 1951, ils rachètent l’usine de Pietro et Lina Bo Bardi. La
compagnie Moveis Artesanal voit alors le jour et produit des pièces sur-mesure, commandées par des architectes comme Gregori Warchavchik ou Lina Bo Bardi elle-même.

Afficher la biographie complète

Carlo Hauner, né à Brescia en Italie en 1927, étudie le dessin industriel à l’académie de Brera à Milan. Il immigre au Brésil peu après la seconde Guerre mondiale, en 1948, pour fuir le difficile climat politique de l’Italie. Il s’installe à São Paulo et débute une carrière de
designer. associé à son frère ernesto, carlo est la tête créatrice de ce duo. En 1951, ils rachètent l’usine de Pietro et Lina Bo Bardi. La
compagnie Moveis Artesanal voit alors le jour et produit des pièces sur-mesure, commandées par des architectes comme Gregori
Warchavchik ou Lina Bo Bardi elle-même.

En 1952, Carlo Hauner fait la rencontre de Martin Eisler qui cherche à produire le mobilier imaginé pour l’appartement de son beau-frère
Ernesto Wolf, homme d’affaire fortuné. Martin Eisler fait lui aussi parti de cette vague d’immigration d’intellectuels européens.
Né à vienne en 1913, il est diplômé de l’école des Beaux-arts, section architecture. en 1938, il s’installe en argentine, à Buenos Aires et fonde son premier bureau d’architecture d’intérieur.
La galerie Artesanal créée par ce quatuor en 1953 (Wolf supporte financièrement l’affaire) devient rapidement la société Forma. cette
compagnie promeut l’oeuvre de Hauner et Eisler.

L’aventure Forma est un véritable jalon de l’histoire du design brésilien. C’est un autre designer, devenu depuis lui aussi incontournable, Sergio Rodrigues, qui fut un temps le directeur du design intérieur de la société.

Carlo Hauner met fin à cette aventure brésilienne et retourne en Italie à la fin
des années 1950. Là, il fonde Forma di Brescia, entreprise qui a notamment fournit le mobilier de l’ambassade brésilienne à Rome et du
Vatican. Eisler quant à lui fait perdurer le groupe brésilien et se tourne vers la production internationale en proposant les meubles
de la compagnie Knoll. Le Brésil découvre alors la production de Marcel Breuer, Mies van der Rohe ou encore Eero Saarinen

La production Forma révèle un vocabulaire stylistique précis et rigoureux. Les formes et volumes de ces meubles sont profondément ancrés dans leur temps, celui du design industriel. Hauner et Eisler apportent un soin tout particulier à la facture de leurs pièces
et travaillent eux-mêmes le métal dans leur usine de São Paulo.
Profil effilé, formes organiques, pieds fuselés, utilisation du métal tubulaire, sont autant d’éléments propres à cette production
d’une pureté sans égale, comme le fauteuil Reversivel, de 1953.

L’original et hétéroclite collectionneur ernesto Wolf ne s’y était pas trompé: leurs pièces aujourd’hui très prisées, font partie d’importantes collections, à l’instar de celle du galeriste brésilien Jones Bergamin.

Œuvres

© Galerie Chastel-Maréchal, 2019